Sommaire

Le mur de clôture sert à délimiter une surface, c'est un mur extérieur et il peut être construit en différents matériaux.

Il existe plusieurs types de murs d'extérieur :

Le mur de clôture peut avoir plusieurs fonctions : protéger du vent direct, des regards ou bien être un mur anti-bruit ou un mur décoratif.

Mur de clôture : attention à la réglementation

Avant la construction d'un mur de clôture, il est indispensable de connaître quelques points sur la réglementation en vigueur :

  • tout mur est présumé mitoyen s'il sépare deux terrains de deux propriétaires différents : en pratique et en principe, dans les lotissements, tous les murs de clôture séparatifs sont mitoyens (cahier des charges),
  • dans toutes les zones urbaines, le mur de clôture peut vous être imposé par votre voisin tout autant que la moitié du prix des travaux : le mur est alors mitoyen,
  • pas de permis de construire ou de déclaration pour les murs de clôture inférieur à 2 m sauf dans le périmètre d'un site patrimonial remarquable ou aux abords d'un monument historique,
  • la clôture doit respecter les limites des propriétés et ne pas gêner le passage.

 

Différents types de mur de clôture : grillage, arbres, etc.

Dès lors que la construction sert de séparation de votre propriété avec une autre propriété, on parle d'un mur de clôture.

Un mur de clôture existe sous différentes formes :

  • une palissade en bois,
  • un mur de parpaing,
  • un alignement de pieux,
  • un grillage,
  • du fil barbelé,
  • un claustra,
  • un treillis,
  • une grille,
  • un mur d'arbres ou d'arbrisseaux, etc.

Tous les matériaux et matières sont possibles : bois, métal, pierres, etc.

Mur de clôture : fondation et élévation du mur

Les fondations sont nécessaires si l'ouvrage est lourd et soumis à des contraintes :

  • ces fondations peuvent être de simples plots en béton ou bien une semelle,
  • le type de fondation est à choisir en fonction du type de clôture, de son poids, mais aussi du type de sol.

Fondations du mur de clôture : étapes de réalisation

Voici un exemple de création de mur de clôture en parpaing :

FONDATIONS D'UN MUR DE CLÔTURE : LES ÉTAPES
ÉTAPES À FAIRE
1 - La fouille
  • La terre est creusée à l'emplacement de la clôture, à la profondeur hors gel de votre sol.
  • Tranchez la terre verticalement pour la semelle puis évasez votre fouille à 45° pour permettre la stabilisation de ses rebords.
2 - Le béton de propreté
  • Préparez un béton maigre et coulez-le dans la fouille sur environ 4 cm.
  • Tracez dessus vos repères pour les ferraillages et le coffrage de la semelle.
3 - Le ferraillage
  • Posez votre ferraillage (armatures pour semelle) sur des cales.
  • Dans les angles, pliez les armatures (coude).
  • Le raccordement des armatures se fait à l'aide de fil recuit.
4 - Le coffrage
  • Posez vos planches de coffrage huilées à la hauteur de la semelle.
  • Vérifiez bien son horizontalité.
  • Fixez votre coffrage.
5 -Le coulage de la semelle
  • Préparez votre béton et coulez-le dans le coffrage.
  • Tapez sur les côtés avec un maillet pour éliminer les bulles d'air.
  • Egalisez avec une règle qui repose sur le coffrage.
6 - Décoffrage Laissez sécher 12 à 24 h avant de décoffrer.

Mur de clôture : l'élévation du mur

Voici ensuite les étapes à suivre pour monter le mur de clôture (ex : parpaing) :

ÉLÉVATION D'UN MUR DE CLÔTURE EN PARPAING
ÉTAPES À FAIRE
1 - Le traçage Marquez au bleu le contour du mur sur la semelle.
2 - Le premier rang de parpaings
  • Préparez votre mortier et étalez-le en partant des angles et des extrémités de votre semelle.
  • Posez les parpaings d'angle dans chaque extrémité et tous les 3 m.
  • Posez les alvéoles vers le bas.
  • Vérifiez l'aplomb, égalisez le joint avec un martelet.
  • Vérifiez le niveau et l'aplomb de chaque parpaing avec un niveau à bulle, le fil à plomb et une règle.
3 - Le 2e rang Étalez le mortier et commencez par poser les angles :
  • si le mur est droit, commencez par un demi parpaing (cassez à la massette et au martelet),
  • si le mur comporte des angles, posez le parpaing d'angle en l'entrecroisant par rapport au premier (schéma ci-dessous).
Pas à pas :
  • Pose du 1er parpaing d'angle au 2e rang.
  • Posez ensuite un guide (pige de bois) au niveau des angles et tirez un cordeau à raz des parpaings.
  • Une corde est placée le long de chaque angle pour servir de guide.
  • Posez votre 2e rangée.
4 - Les rangs suivants
  • Étalez le mortier et cisaillez-le avec la truelle.
  • Réglez le cordeau au fur et à mesure que vous montez vos rangs.
  • Vérifiez à chaque fois la planéité et l'aplomb.
  • Posez vos parpaings à joints décalés.
  • Remplissez les joints verticaux avec la truelle puis raclez l'excédent au fur et à mesure de la pose.
  • Le ferraillage se pose dans les parpaing d'angle et le trou est comblé au béton.
5 - Les joints
  • Si votre mur doit rester brut, lissez les joints au fer à joint.
  • Les joints doivent être creux ou obliques pour éviter l'eau de stagner.

Parpaing

Article

Lire l'article Ooreka

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Clôture

Clôture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de clôture
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix d’une clôture

Sommaire