Sommaire

Poser un mur en claustra

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Voir en vidéo Télécharger la fiche

Un mur en claustra est une construction extérieure qui laisse passer la lumière.

Originale, esthétique, robuste et ajourée, cette cloison est très souvent utilisée pour fermer une terrasse. Poser un mur en claustra ne demande pas de compétences particulières sauf la manipulation du ciment.

Suivez notre guide étape par étape pour poser un mur en claustra.

Zoom sur la pose de mur en claustra

Les murs en claustra sont constitués d’éléments en terre cuite, ou en béton, scellés entre eux :

  • des éléments légers, plus ou moins ajourés, de dimensions et de géométrie variables, possédant la caractéristique de pouvoir s’empiler ;
  • des éléments de pilier ou boisseaux, blocs évidés emboîtables, qui consolident la structure ;
  • parfois de couvre-muret, pour une belle finition.

1. Avant la pose...

Le support sur lequel vous souhaitez monter votre claustra doit être stable, solide et plat.

  • Matérialisez la future cloison en empilant les éléments de la rangée inférieure de votre claustra, en laissant entre eux un écartement de 5 mm.
  • Tracez au sol l’emprise de la cloison.
  • Démontez les éléments.

2. Posez les piliers

Si vous ne montez pas votre claustra entre des murs existants, vous devez ériger des piliers.

Les piliers sont à poser préalablement à la pose des éléments. Ils doivent être pris dans les fondations du sol et ferraillés pour assurer un bon ancrage.

Cette étape est assez technique, mal réalisée, elle peut mettre en péril votre cloison en claustra.

  • Choisissez un chaînage carré adapté au diamètre intérieur de votre pilier.
  • Dans le cas d’une cloison d’importance, pour ancrer correctement les tiges de fer à béton de votre chaînage, vous devez casser au burin et au marteau le sol de votre support (terrasse ou mur) de manière à pouvoir y enfoncer d’au moins 30 cm le ferraillage.
  • Préparez un mélange-ciment (1 part), sable/gravier (3 parts) et eau : sa consistance doit être assez liquide.
  • Déposez une couche de ce mélange à l’emplacement du pilier.
  • Mettez en place le premier élément de pilier.
  • Vérifiez son horizontalité et sa verticalité.
  • Positionnez le second élément, ils sont emboîtables à sec.
  • Édifiez le pilier dans sa totalité.
  • Coulez à l’intérieur le mélange-ciment, il doit descendre correctement à l’intérieur du pilier.
  • Insérez deux fers à béton dans chaque pilier.
  • Laissez sécher 24 heures.

3. Posez la première rangée

  • Additionnez au mortier à la chaux et au ciment (dit « bâtard ») le volume d’eau adapté, respectez les proportions annoncées sur l’emballage.
  • Mélangez jusqu’à obtention d’une préparation homogène.
  • Déposez une couche de mortier le long du tracé au sol. Une épaisseur de 15 mm suffit.
  • Déposez sur les faces verticales du premier élément une couche de mortier d’environ 10 mm.
  • Posez le premier élément, sur le sol et contre le pilier ou la maçonnerie, en veillant à son bon alignement le long du tracé.
  • Procédez de même pour le suivant, sans oublier le mortier sur ses côtés et en veillant toujours à l’alignement.
  • Insérez des petites cales en bois entre les éléments pour que l’espacement soit constant, la construction sera aussi facilitée. Laissez-les dépasser et ne les emprisonnez pas dans le mortier pour pouvoir les retirer.
  • Vérifiez l’horizontalité et la verticalité à l’aide du niveau à bulle, à chaque pose d’un élément.
  • Le mortier ne séchant pas rapidement, vous avez le temps d’ajuster la pose.
  • Terminez la rangée de cette manière.

4. Posez les rangées suivantes

  • Déposez une couche de mortier sur les éléments de la couche inférieure avant de monter la suivante.
  • Posez la rangée suivante de la même manière, sans oublier régulièrement de vérifier verticalité et horizontalité avec le niveau.
  • Insérez les cales.
  • Montez la dernière rangée avec les éléments de finition.
  • Retirez les cales en bois avant le séchage complet.
  • Une fois le séchage complet, reprenez les joints si nécessaire, lissez-les à la truelle fer à joint.

5. Finition des piliers

Effectuez la finition des piliers en les recouvrant d’un enduit. Veillez à opter pour une couleur en harmonie avec le claustra que vous avez choisi.

Matériel nécessaire pour poser un mur en claustra

Imprimer
Niveau à bulle

Niveau à bulle

À partir de 4 €

Mètre ruban

Mètre ruban

À partir de 4 €

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Ciment

Ciment

Environ 1,50 €/kg

Auge

Auge

À partir de 2 €

Mortier

Mortier

1,50 € le kg

Chaînage carré

Chaînage carré

10 €/3 m

Burin

Burin

À partir de 5 €

Marteau

Marteau

À partir de 4 €

Cales biseautées en bois

Cales biseautées en bois

0,50 €

Fer à joint

Fer à joint

4 € environ

Règle aluminium 2 m

Règle aluminium 2 m

Environ 15 €

Fers à béton

Fers à béton

3 € les 6 m

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

DEMANDER DES DEVIS

gratuit sans engagement sous 48h

Clôture

Clôture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de clôture
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider